© 2019-2029 ANIMAUX BONHEUR - LES EDITIONS BALISIER

Des chevaux et des humains libérés

01/07/2019

A lire dans votre magazine n°21 en kiosques, une interview de Leïla Pagès, réalisatrice et photographe équine, à l'origine d'un magnifique documentaire intitulé « Sans Attache ». Actuellement projeté au cinéma en France et en Belgique, ce film a pour vocation de changer notre regard sur le cheval, de le voir autrement que comme un objet de loisir. 

 

 

Animaux Bonheur - « Sans attache, des chevaux et des humains libérés» a pour vocation de changer notre regard sur le cheval. Qu’est-ce qui vous a amenée à vouloir traiter ce sujet?

 

Leïla Pagès -  Mon inspiration première pour réaliser ce documentaire est venue après avoir visionné Blackfish, qui relate l'attaque d’un orque qui a tué son entraineuse dans un parc aquatique. Au début, on ne comprend pas ce comportement dangereux et agressif. Puis tout au long du film, on apprend comment les orques vivent dans leur milieu naturel, quels sont leurs codes, leurs besoins et modes de vie. On comprend alors les causes de l’accident : il n’est pas normal pour un animal si imposant d’être enfermé dans un minuscule bassin aseptisé pour la majeure partie de son existence, et à subir des heures d’entrainement pour amuser les foules. Le spectateur s’indigne alors de ces conditions lorsqu’il découvre ce qui se cache dans les coulisses. Et j’ai alors réalisé qu’il en était de même pour les chevaux.

 

C'est à dire?

 

Beaucoup de choses que l’on fait aux chevaux sont considérées comme "normales", comme les enfermer 24h/24 dans un box, les priver de contacts sociaux et de mouvement, leur clouer des fers aux pieds, ou leur mettre un mors dans la bouche... Mais tout comme avec les orques, cela peut amener des troubles du comportement et des réactions dangereuses car c’est très éloigné de leur mode de vie naturel.

 

La suite p. 84 de votre magazine Animaux Bonheur !

 

 

Plus d'infos 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tags:

Please reload